MON FUTUR VOYAGE EN AUSTRALIE

Source Pinterest: https://www.pinterest.fr/pin/407716572505348610/

« Now I’m gonna tell my momma

that I’m a traveller 

I’m gonna follow the sun »

Parov Stelar

Bonjour le monde, aujourd’hui est un beau jour pour réaliser ses rêves.

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous un rêve que j’ai depuis plus de 5 ans, un projet qui se rapproche à grands pas. Il s’agit de partir vivre 1 an en Australie !

L’Australie ? Pas très original vous allez me dire, c’est vrai que beaucoup d’étudiants et bagpackers s’aventurent là-bas. J’ignore pourquoi ce bout de paradis m’attire et résonne dans ma tête depuis si longtemps .. J’attends de le découvrir une fois là bas !

Par ou commencer pour vous parler de ce fabuleux projet qui m’enivre et fait battre mon étincelle intérieure…

Mes parents n’ont jamais été de grands voyageurs, ma mère pense encore que prendre l’avion coûte cher. Les seules vacances que j’ai connue étaient celles à la mer du nord ou en Provence dans le sud de la France. Et pourtant ce goût du voyage et du mouvement était bel et bien présent depuis tout bébé où mes parents exténués par mes cris et mes larmes m’emmenaient promener en voiture pour me bercer et m’endormir. Je ne me sens jamais aussi bien que dans le train le regard au loin et les écouteurs dans les oreilles. Petite je jalousais énormément mes copines qui partaient en vacances avec leurs parents en République Dominicaine, en Inde, et tant d’autres destinations exotiques. Je n’ai jamais connu ça ni même partir au ski ou en festival car j’ai longtemps pensé que ce n’était pas à ma portée.

J’ai pris la première fois l’avion à 18 ans (l’âge de la liberté, symbolique dit donc) où mon père nous a emmenés pendant 3 semaines au Canada. Pour la première fois de ma vie j’ai été confronté à une culture différente, des modes de pensée différents, des paysages différents, une langue différente et j’ai adoré ça. J’ai vu des aurores boréales, j’ai vu la nature belle et brute et qui te donne une sacrée claque dans la tronche quand tu réalises sa grandeur et sa puissance. J’ai pêché du poisson avec les baleines et encore aujourd’hui j’ai des frissons à me remémorer ses souvenirs précieux. C’est à cet instant précis que la vie a révélé mon goût du voyage que j’avais déjà en moi mais que je n’avais pas encore réalisé. J’ai compris pourquoi je me sentais tant différente en Belgique, pourquoi je me sentais étouffée par des personnes étroites d’esprit. C’est probablement pour cette raison que j’ai aimé les villes de Liège et Bruxelles où j’y ai étudié. Pour cette raison également que je vois toujours plus grand et ai envie sans cesse de déménager et de découvrir de nouvelles choses et de nouvelles adresses.

Quand j’ai découvert ça je me suis intéressée aux modes de vie nomades comme la yourte, la roulotte mais aussi aux manières de voyager pas chères. Et j’ai trouvé contrairement à ce qu’on m’avait inculqué que le monde était à portée de n’importe qui qui avait soif de découvrir le monde qui nous entoure ! Il y a un tas d’agences qui propose vraiment des billets pas chers, on peux loger gratuitement grâce à Coachsurfing. On peut voyager et voir le monde tant qu’on sort de sa zone de confort et qu’on oublie l’hôtel all in 4 étoiles. Dès lors chaque année j’ai été à l’affut des bons plans, j’observais les meilleures dates pour réserver l’avion, à l’affut des meilleures offres AirBnb et j’ai voyagé par moi-même sans l’aide de mes parents juste moi en me débrouillant et en travaillant l’été pour me le payer. Cela peut paraître débile pour certains mais pour moi ce fut un grand pas vers l’autonomie et l’émancipation. J’ai réalisé mon premier voyage seule en partant à mon tout premier festival avec mon meilleur ami à Budapest pendant 10 jours, le Sziget Festival  dont je vous ai tant parlé. J’y ai rencontré l’amour, des amis toujours présents aujourd’hui, et des gens du monde entier avec cette même frénésie et énergie en eux de vouloir s’amuser . J’avais lâché mon téléphone, mon make-up, mon matelas gonflable, mon côté princesse et j’ai vécu la vraie liberté au plus grand damne de ma mère et ma grand-mère qui s’inquiétaient et regardaient tous les jours sur Internet si tout se passait bien.

A partir de cette expérience, j’en ai conclu que sortir de sa zone de confort promettait des choses exceptionnelles et cette philosophie s’est avérée véridique dans chaque période de ma vie.

J’ai ensuite voyagé à Porto, Londres, Milan, Copenhague, Berlin, Venise, Marrakech et je tiens une Bucket List (liste de choses à faire avant de mourir) de toutes les destinations que je veux encore visiter. Cette liste est sans fin et ça me rend malheureuse de savoir que je ne pourrai pas tout voir et tout vivre, je n’arrive même pas à comprendre que des gens font des dépressions alors qu’il y a tellement de belles raisons d’être heureux et de vivre et profiter de ce que la vie peut nous offrir.

C’est ainsi que je nourris depuis le début de mes études le profond désir de tout quitter, tout plaquer y compris les gens que j’aime et qui me manqueront pour aller découvrir ce qu’il y a ailleurs. Comment les gens vivent, pensent, construisent leurs espaces, mangent etc. Chaque année cette idée a grandit de manière exponentielle.

Puis me voilà en dernière année d’étude avec sous le bras, un blog que je tiens depuis 1 an et la furieuse envie de m’émanciper, de m’épanouir, de vivre la vraie vie mais surtout de pouvoir partager tout ça avec vous. Dans un premier temps, je trouvais que le blog et le voyage étaient incompatibles et je m’imaginais déjà faire une croix sur l’un ou l’autre. Mais quand je vois que mon voyage à Marrakech vous a plu, que je vois que des filles vont aux mêmes endroits que moi et me remercient pour les bonnes adresses, il n’y a pas de raison que cela ne plaise pas tant que je continue de faire les choses avec passion. Certes je ne pourrai plus publier aux mêmes heures, certes avec le climat je ne m’habillerai probablement plus de la même manière que vous, c’est certain, je m’attends à voir des changements dans ma communauté. Mais j’espère que vous continuerez à suivre mes péripéties et qu’elles vous inspireront voire qu’elles vous donneront également le goût de l’aventure. Je tiens à continuer à tout vous partager que ce soit mon mode de vie, les paysages que je verrai là-bas et tant d’autres choses. La déco, la mode, l’architecture, le makeup avec en plus le voyage. Je vous raconterai à quoi s’attendre, les procédures à faire pour partir, comment surmonter sa peur de tout quitter. Je vous montrerai comme le monde est beau peu importe où l’on se trouve, ça c’est promis ! Vous aurez de mes nouvelles en tout cas ça il n’y a pas de soucis ce n’est donc pas un adieu que je fais mais au contraire un grand bonjour, un grand merci à vous qui me suivez et m’encouragez jusqu’à maintenant et un hello à tous ceux qui vont arriver en cours de route.

J’avais besoin de partager mon projet avec vous pour qu’il prenne vie et que vous fassiez partie de l’aventure. Je viens d’ouvrir un compte en banque, j’ai demandé un prêt étudiant, je vais demander mon visa, réservé mes billets d’avion et ensuite ? L’avenir me le dira 😉

Je suis preneuse de quiconque pourra m’aider, me témoigner de son expérience passée ou future.

Et avant de vous quitter j’aimerais partager le compte Instagram et Youtube de ce couple qui s’est lancé dans l’aventure de tout quitter pour vivre chaque mois dans une ville différente. Le genre de vie que je rêve. Leur travail est fabuleux et donne de sérieuse remise en perspective et d’envies d’évasion.

FOURWEEKSGOOD

Youtube

Blog

Instagram

La vie est belle, je vous souhaite une bonne soirée !

Source Pinterest: https://www.pinterest.fr/pin/405394403940434041/

 

 

2 thoughts on “MON FUTUR VOYAGE EN AUSTRALIE

  1. JE PRENDS DU PLASIR A TE LIRE…, C’est émouvant pour moi qui est ton père qui t’a vue évoluer à travers les saisons paisibles et difficiles. Va au bout de tes rêves, vis les pleinement, « vis la vie que tu t’es imaginée » grâce à tous ces séminaires de développement personnel auxquels tu participes, la vraie vie c’est maintenant, tu marches sur le chemin que tu crées à chaque instant, et je n’aurais jamais imaginé que toi, ma fille puisse m’inspirer comme tu le fais, car je n’ai jamais imaginé avoir le pouvoir d’inspirer mes parents, et qui sait si cela n’a jamais été le cas ? La différence entre toi et moi, c’est que moi je ne pourrai jamais plus le lire! je te fais ce cadeau… Je t’aime.

  2. JE PRENDS DU PLASIR A TE LIRE…, C’est émouvant pour moi qui est ton père qui t’a vue évoluer à travers les saisons paisibles et difficiles. Va au bout de tes rêves, vis les pleinement, « vis la vie que tu t’es imaginée » grâce à tous ces séminaires de développement personnel auxquels tu participes, la vraie vie c’est maintenant, tu marches sur le chemin que tu crées à chaque instant, et je n’aurais jamais imaginé que toi, ma fille puisse m’inspirer comme tu le fais, car je n’ai jamais imaginé avoir le pouvoir d’inspirer mes parents, et qui sait si cela n’a jamais été le cas ? La différence entre toi et moi, c’est que moi je ne pourrai jamais plus le lire! je te fais ce cadeau… Je t’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *