LA SALLE DE BAIN ZERO DECHET AVEC LUSH COSMETICS

Bonjour bonjour,

Bon il est temps que je vous donne mon avis sur les produits de salle de bain Lush, je vous avais dit fin janvier sur les réseaux sociaux que j’allais tester le mode de vie zéro déchets du moins d’abord au sein de la salle de bain.

A vrai dire, mes produits sont encore loin d’être terminé c’est pour vous dire mais ils arrivent à la fin donc je vais vous faire un petit bilan de mon expérience sur la salle de bain zéro déchet 3 mois après.

Comme je vous l’ai dit je suis sensible à l’écologie et je suis surtout inquiète quant à l’avenir de notre planète. Je vois déjà les rabat-joie arriver. Je sais que c’est saoulant et je sais que la plupart d’entre vous pensent qu’on ne peut rien y faire que ce n’est pas notre comportement qui va changer quelque chose (pourtant si). Mais mon but ici n’est pas de prouver quoi que ce soit même si je ne comprends juste pas comment on ne peut pas s’inquiéter de comment nous allons manger, vivre et habiter, se déplacer d’ici 50 ans ?  Si nous ne changeons rien, ce ne sont pas que nos générations futures qui vont être touchées mais la nôtre et c’est d’ailleurs déjà le cas mais bref ceci est un autre débat, une bataille à la fois.

Pour faire ma part des choses, je tente de diminuer mon impact écologique dans des domaines qui me paraissent faciles, et actions par actions, je m’investis petit à petit et doucement car j’ai horreur des décisions extrêmes, cela me fait peur.

Tout d’abord je connaissais Lush de nom mais je n’avais jamais vraiment pris la peine de rentrer. Je trouvais l’odeur trop forte et les couleurs trop criardes. Puis dans le cadre de mes études, je me suis intéressée à la vie zéro déchet. J’ai fait des recherches, rencontré Bruxelles Propreté et j’ai appris un tas de choses. Savez-vous que c’est les entreprises elles-mêmes qui paye Bruxelles Propreté pour ramasser, trier et recycler les déchets produits par ceux-ci ? Savez-vous que cette icône ? Ça ne veut pas forcément dire que le déchet va être recyclé mais qu’il est recyclable ? Heureusement en Belgique on est fort en matière de tri, il n’y a que 15% d’erreurs, et nous recyclons 80% de tous les déchets. Mais quand-est-il dans les autres pays ? Et où vont les déchets qui ne sont pas recyclés ? Certains sont enfouis sous terre mais la majorité sombre dans l’océan (si vous voulez avoir une idée de la quantité cliquez ici) .. Le plastique occupe 35% des océans aujourd’hui, d’ici 2050 il occupera plus de 50%.

Et comme en 2017, nous vivons dans une société d’hyper consommation où on jette à tout va et où tout est suremballé dans du plastique, et bien cela ne cesse d’augmenter. Bonne nouvelle, les sachets plastiques seront bientôt interdits, il était temps ! Preuve qu’en tapant du poing, les politiques prennent elles aussi des décisions.

Bref tout ça pour vous dire que j’ai voulu tester la vie zéro déchet au sein de la salle de bain, trouvant cela facile, je m’appliquerais bientôt à la cuisine. Et dans mes recherches pour mon travail, j’ai interviewé Lush et j’en ai conclu que ce serait le meilleur partenaire pour que ce nouveau mode de vie soit ludique, facile et agréable. En effet, la plupart de leurs savons, produits et autres sont solides et donc par conséquent, sans emballage. Les autres produits liquides qu’on retrouve en pots (souvent des masques, crèmes et autres) sont recyclés pour en faire d’autres bouteilles ou des foulards appelés Furoshiki qu’ils utilisent pour les emballages cadeaux. En plus d’avoir une politique et un objectif zéro déchet (ils sont d’ailleurs en train de faire des études pour faire un emballage 100% naturel à base de peau de melon), ils sont aussi végans et leurs cosmétiques ne sont pas testé sur les animaux. Le seul hic est que je trouvais ça cher. Alors j’ai voulu tester voir si l’investissement en valait la peine et ma réponse est OUI, oui, OUIIIIII mille fois OUI.

Pour adopter une salle de bain zéro waste j’ai acheté :

  • Une brosse à dents en bois ou en bambou (magasin bio, 4€50)
  • Ethifrice BOOM au charbon, sel marin, anis poivre noir et cola épicé celui-ci a la vertu de vous rendre les dents plus blanches. Il coûte 9€95 et contient 100 pastilles soit à raison de brossage de dent 2x/jour, il dure 50 jours (presque 2 mois). Trouvant la pastille trop grosse je la coupe en 2 ce qui fait que je peux durer 4 mois avec un seul pot.
  • Savon solide pour le corps OUTBACK MATE à l’eucalyptus, citronnelle et menthe poivrée. 5.25€ les 100g. Il me reste encore 1/3 du savon après 3 mois. 
  • Shampoing solide SEANIK à base d’algue, de sel marin et de citron, huiles essentielles de mimosa, de jasmin et de fleur d’oranger. Il coûte 8€95 et il me reste une fine tranche.

  • Bombe de bain INTERGALACTIC  5€95 la pièce, j’ai pris 3 bains avec et il me reste plus de la moitié de la bombe.

  • Déodorant AROMACO à l’hamamélis et vinaigre de camomille. 7€25 les 100g. Il est encore quasiment entier.

  • Après-shampoing the PLUMPS au sel marin, cèdre et miel. Il coûte 10€95 la pièce.

Je m’en suis sortie donc avec la somme de 52,8€ j’ai duré 3 mois entiers et mes produits ne sont pas terminés encore. Ceci dit je rentre les week-ends chez moi et suis souvent en vadrouille, il y a donc des jours où je me lavais avec du gel douche et shampoing classique. Si on les utilisait vraiment tous les jours j’imagine qu’ils seraient finis. Autre information importante, ne faites pas comme ma mère. Je lui ai offert quelque produit pour son anniversaire, elle les a laissé sous la douche et donc ils ont fondu avec l’eau. Après 3 semaines, la pauvre n’avait plus rien. Il est conseillé de les protéger ou de les éloigner de l’eau pour éviter qu’ils fondent inutilement. Moi par exemple, je les mets dans une petite coupole que je prends avec moi quand je vais à la douche et que je sors directement après.

→ Ce que j’aime et ce que je leur reproche

  • L’ethifrice a vraiment bon goût, je n’ai pas eu de problèmes de carrie (je suis allée chez mon dentiste semaine dernière), et il fait de belles dents blanches. Pour qu’il dure plus longtemps coupez-le en 2, une demi pastille suffit amplement puisque ça mousse. Il existe d’autres goûts et en poudre mais je ne l’ai pas testé.
  • La savon pour le corps sent bon et est super beau. Ceci dit la forme en tranche n’est pas très pratique pour se savonner et je trouve qu’il ne mousse pas beaucoup et qu’il laisse ma peau sèche. Je choisirais la prochaine fois un savon hydratant.
  • Rien à redire sur le shampoing solide SEANIK, il est parfait. Il mousse hyper vite, donc pas besoin d’en mettre beaucoup. Ultra facile à utiliser, il suffit de le frotter un peu sur sa tête en rond, vous le reposer et vous utilisez la mousse pour savonner le reste de vos cheveux. Il fait de beaux cheveux soyeux et avec du volume. La prochaine fois j’aimerais tester le jaune qui est anti-pelliculaire.
  • La bombe de bain n’est évidemment pas obligatoire, c’est un petit plaisir car j’adore les bains et que c’est génial de prendre se détendre dans le cosmos et les paillettes. D’ailleurs leurs paillettes ne sont pas faites à base de microplastique et ne sont pas polluantes ni toxiques. Elles sont faites à partir de colorants alimentaires sûrs, de mica, de minéraux et d’amidons naturels, et même avec une base d’algues.
  • Flop pour le déodorant AROMACO, je trouve qu’il sent très mauvais, de plus il nécessite qu’on le mouille car sec, il m’agresse la peau. Je vais en racheter un autre qui sentira meilleur si possible. Le point positif est que je crois qu’on peut facilement tenir 1 an avec ce type de produit.
  • Pas vraiment d’avis sur l’après shampoing, il est facile à utiliser, il dure très longtemps puisqu’une petite quantité suffit et il sent bon, mais je ne vois pas vraiment de différence sur mes cheveux.

→ Les autres produits que je n’ai pas achetés mais que j’aimerais testé

Ici pour commencer, j’avais pris des produits basiques. Après mon premier test, j’aimerais compléter ma routine avec d’autres produits. D’ailleurs pour choisir vos produits, en magasin, on est un peu perdu par la quantité et le choix possible mais ceci dit les vendeuses sont toujours très disponibles, sympathiques et à l’écoute. Moi je préfère leur site internet. Je trouve que tout est très bien expliqué, on retrouve, le prix, la composition, des avis. Tout est catégorisé et on trouve à chaque fois une petite vidéo sur comment utiliser la chose.

Voilà les prochains produits à testé, une fois ceux-ci terminé peut-être que je testerais aussi leur parfum et leur make-up.

→ Comparaison avec des produits classiques

Avant Lush, j’utilisais jamais les mêmes produits car j’aimais bien changer mais en général j’utilisais quand même ceux-ci:

  • Brosse à dent Signal 2€50 (même durée que celle en bois, juste qu’elle contient du plastique)
  • Gel douche Olive Ultra-Doux Garnier 2€99 (pour moi toute seule, il dure 2 à 3 semaines)
  • Shampoing Nutrition Extrême Olive Ultra-Doux Garnier 2€80 (à raison de me laver les cheveux tous les 2 à 3 jours, durée de 3 à 4 semaines)
  • Dentifrice Signal système blancheur 2€90 (durée d’1 mois et demi ou 2)
  • Déodorant Fa Mystic Moment 3€99 (durée d’à peine 1 mois)
  • Après-shampoing à l’huile d’avocat et beurre de karité de chez Garnier  2€95 (4 à 5 mois)

Soit un total de 18.13€ soit 2.5x moins cher. Cependant, les produits Lush durent 2 à 3x plus longtemps que des produits classiques ce qui revient donc au même prix quand on calcule l’investissement de 18.13€ x 3 soit 54.39€ ce qui revient exactement au même prix à 2€ près que les produits Lush. Dans tous les cas même si ça revenait un peu plus cher, je serais malgré tout convaincue car je préfère payer un peu plus cher et faire attention à la planète. En revanche on a une brosse en plastique et 5 flacons en plastique à jeter. Etant donné que les produits classiques durent moins longtemps on peut multiplier facilement ces 5 flacons x2 ou 3. On a le déodorant en spray (la règle s’applique aussi aux mousses à raser, lacs etc) qui, en plus d’être dangereux pour la santé à cause du sel d’aluminium contient des produits dangereux pour l’environnement comme du gaz propulseur à base d’hydrocarbure qui favorisent la formation d’ozone en basse altitude ou le protoxyde d’azote qui est un puissant gaz à effet de serre. Ensuite on a le dentifrice classique constitué de dérivés pétrochimiques, de conservateurs comme du butylparabène et le propylparabène. Il contient des perturbateurs endocriniens, des colorants et parfums de synthèse, des désinfectants, un bactéricide qui peut engendrer des substances cancérigènes bref des trucs pas jolijolis. Tout ça pour avoir une haleine plus fraiche, des dents plus blanches, des dents moins sensibles et autres vertus. Tous ces flacons prennent environ 3 à 1 an pour se recycler quand ceux-ci le sont évidemment. Pour une utilisation de … 3 semaines ou plus. Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? La question mérite d’être posée tu ne crois pas Josée ?

J’aurais aimé calculer ce que j’ai évité de polluer et avoir des chiffres mais je ne suis pas savante alors je vous laisse tirer vos propres conclusions de cette expérience et de mon petit bilan. Moi ce que j’en dis c’est qu’on est peut-être pas obliger de passer du tout au tout à Lush mais je trouve que les produits sont tops et de qualité , facile et pratique d’utilisation, ils donnent envie et sentent aussi bon qu’un produit classique. Il y a évidemment d’autres marques qui proposent ce genre d’alternative mais c’est cette marque facilement trouvable à Bruxelles qui m’a séduite. Vous pouvez trouver d’autres magasins Lush à Bruxelles, Louvain-La-Neuve mais on peut également commander sur leur webshop Internet.

Voilà comment j’ai réussi petit à petit à diminuer plein de produits inutiles dans ma salle de bain et que j’arrive à compenser mon impact écologique avec celui que je fais notamment avec le make-up les fringues, les chaussures et autres jooyeuseté. Ce sont des petits changements qui petit à petit deviennent des habitudes un réflexe et au final je ne vois même plus de différence ni d’inconfort dans ce mode de vie, que du contraire. Le tout est de trouver les bons produits, la routine qui vous convient.

J’espère que cet article aura été instructif et pas trop barbant. N’hésitez pas à me poser des questions, à me dire si j’ai dit des bêtises ou à me dire comment se passe votre expérience de mode de vie zéro déchet ? J’espère que cet article t’aura été instructif et pas trop barbant.

Des bisous mousseux Josette.

Mes sources ont été principalement récoltée lors de mon entretien avec Bruxelles Propreté.

5 thoughts on “LA SALLE DE BAIN ZERO DECHET AVEC LUSH COSMETICS

  1. C’est vraiment cool que tu prennes ce pas ! Seule petite chose, j’ai lu que les bombes de bain (et autres bains moussant etc., pas seulement chez lush) seraient mauvais pour l’équilibre de notre intimité, donc voilà, à prendre en considération 🙂
    Des bisouuus

  2. Encore Bravo pour ta démarche zéro déchet !!
    je n’ai pas encore tout testé, ma prochaine étape sera le shampoing solide =)
    en plus d’être respectueux de l’environnement, c’est également très pratique lors de voyages (léger dans le sac à dos !!!)
    ah oui, pour te démaquiller, je te conseille les cotons démaquillants en tissu lavables en machine ! c’est très pratique et ça se garde à vie ! niveau économies, il n’y a pas mieux !
    pareil pour un coton-tige en bois 😉
    besos miss !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *