// FASHION, BEAUTY & TRAVEL // CURVY-PLUS SIZE BLOGGER & MODEL // SELF CONFIDENCE & BODYPOSITIVE //

Cheres regles: Mon histoire avec les protections periodiques & la contraception

Coucou mes peuces, j’espère que vous allez toutes bien !

Aujourd’hui on se retrouve pour un article un peu particulier. On va parler d’un phénomène qui touche 100% des femmes: NOS REGLES, nos ranianias, nos périodes, nos rouges, nos menstruations, les Anglais qui débarquent, nos cycles, nos ketchup. Bref c’est quand dans notre utérus, nos ovules qui ont a mis 28 jours à se construire, ne sont pas fécondés par un spermatozoïde et s’élimine alors par une hémorragie: les saignements vaginales.

Est-ce vraiment nécessaire de préciser que les règles ce n’est pas sale et que c’est totalement NA-TU-REL ? Les femmes les ont depuis la nuit des temps, c’est ce qui nous permet de générer OU PAS la vie et je pense que c’est déjà suffisamment calvaire à vivre que pour faire un tabou autour de ce sujet.

Pour ma part je les ai eu très jeune, j’avais 11 ans, j’étais encore en école primaire et je me rappelle de mes parents très fiers qui pour l’occasion m’ont emmené fêter ma puberté au restaurant et en prévenant par la même occasion ma prof et toute la classe que c’était normal si je devais aller aux toilettes en plein cours #gênance. Pourquoi mes parents étaient si enthousiastes à l’idée que je devienne une femme ? Aucune idée ! Mais je me rappelle très bien du moment où il a fallu mettre le dit tampon, on était chez une amie à ma maman qui n’avait que ça chez elle. Ma mère voulait me montrer et même me le mettre à la place parce que je n’y arrivais pas (beurk hors de question) ben oui c’est la première fois que je réalisais que j’avais un trou par là bas alors aucune idée de comment s’en servir ni de ce qu’on peut y insérer haha. Et c’est donc depuis 16 ans que j’entretiens une relation amour haine avec les protections périodiques et voulais vous faire un article comparatif sur tout ce que j’ai pu essayé et ce qui me convient le mieux finalement. J’ai à peu près tout testé hormis le flux instinctif (le fait de de ne pas mettre de protection et laisser son vagin se contracter pour retenir le sang et le laisser s’écouler en l’ouvrant en allant aux toilettes). Donc c’est parti !

Je voulais également vous parler brièvement des méthodes de contraception que j’ai prises et celle que je prends actuellement car elle a eu de nombreuses répercussions sur mes cycles et les caractéristiques de mes règles: régulières, abondantes etc.

Je crois que comme toutes les adolescentes, j’ai d’abord pris la pilule contraceptive. J’ai fréquenté rapidement mon premier petit copain de l’époque avec qui je suis sortie de mes 15 à mes 20 ans. Je suis donc naturellement allée régulièrement chez mon gynécologue (le même que ma maman) pour des check up et pour me faire prescrire la pilule : la plus connue la « Désorelle 20« . Hum j’ai un peu fait n’importe quoi .. C’est à dire que j’ai toujours eu un appétit sexuel assez élevé et, comme tout le monde je crois, je ne kiffais pas vraiment avoir mes règles ce qui fait que je prenais mes plaquettes sur plaquettes pour ne pas avoir mes règles plutôt que de laisser une semaine entre chaque pour que celles-ci se déclenchent. Cette technique que je faisais pendant 3 mois consécutifs. Inutile de vous dire que j’ai déréglé tout mon système. En plus de ça, je l’oubliais très souvent. J’avais parfois 2x mes règles en un mois, parfois rien du tout (aménorrhée). J’ai un peu arrêté mes bêtises pour retrouver un cycle un temps soit peu régulier. Puis je me suis renseignée également sur le sujet de la pilule en elle-même. Ma famille et moi on a toujours été très médecines naturelles et douces et tutti quanti. Je connaissais tous les méfaits et toutes les saloperies que contient la pilule et voulais donc me tourner vers une méthode contraceptive plus naturelle, moins invasive et plus respectueuse du corps, moins prise de tête également (se mettre un rappel pour y penser = relou).

Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant, là n’est pas le sujet de cet article mais la pilule contraceptive est finalement relativement dangereuse pour la santé, elle comporte beaucoup de risques et engendre beaucoup d’effets secondaires négatifs. Elle développe beaucoup de cancers, des embolies pulmonaires. Elle engendre une éventuelle baisse de libido, sécheresse vaginale, douleurs aux seins/tête, nausées, prise de poids, problèmes émotionnelles notamment des sautes d’humeur et une forte tendance à déprimer. Perso moi j’ai eu toutes les effets non désirables. Et puis quand on y pense, quand on sait qu’une pilule peut cesser et régulariser l’acné, faut pas imaginer la puissance des hormones et donc des dégâts qu’ils peuvent causé sur votre organisme que ce soit voulu ou non.

Quand j’ai réalisé de toutes les crasses qu’elle contenait je me suis alors renseignée vers une méthode de contraception plus naturelle sans hormones et ai opté alors à l’âge de 20 ans pour le stérilet pour jeunes femmes. En effet normalement le stérilet est réservé aux femmes ayant déjà accouché d’un enfant. Mais le stérilet pour jeunes femmes, plus petit que le normal et conçu spécialement pour les femmes n’en ayant jamais eu. On appelle ça le stérilet en cuivre ou le DIU . Il ne contient pas d’hormone et bloque les spermatozoïdes de manière physique en barrant simplement le passage et empêchant par conséquent la fécondation.

Du coup avec cette méthode de contraception, tu as tes règles tous les mois normalement. Un stérilet se change tous les 3 à 5 ans selon le modèle et coûte environ 40€ (une partie remboursée par la mutuelle). Moi j’ai eu très mal à chaque fois que je l’ai mis (j’en ai déjà changé deux fois), heureusement ça ne dure pas longtemps. On ne douille pas en revanche quand on l’enlève. Evidemment la douleur est moins présente pour les femmes qui auraient déjà eu un ou des enfants vu que leur col est plus grand. La douleur ne dure que deux secondes, il est cependant possible d’avoir des douleurs et des saignements dans la semaine qui suit la pose le temps que le corps s’habitue au corps étranger. Après ça on est tranquille, on ne dois penser à rien. L’arrêt de la pilule a été tellement bénéfique pour moi que j’ai perdu 9kg sans rien faire juste à cause de l’arrêt des hormones. Mes règles sont redevenues régulières, mes sécheresses vaginales ont cessées et ma libido est remonté en flèche x 1000 (comme si on ouvrait la boîte de Pandore haha).

En revanche je remarque malgré tout de même que depuis le début que j’ai posé mon stérilet c’est-à-dire depuis 7 ans maintenant, mes règles sont très, trèèèèèèès abondantes les 2 premiers jours, puis quasiment plus rien pendant les 2 jours restants. Comme si tout sortait d’un coup. Elles durent donc entre 3 à 4 jours (je sais que je suis chanceuse comparée à certaines qui les ont pendant une semaine complète). Malgré cela elles sont devenues plus régulières même si je ne suis pas réglée comme une horloge et qu’il y a toujours 2 ou 3 jours de battement entre chaque cycle. Je vous avoue ne pas suivre tout ça de près avec une application ou que sais-je bien que je devrais car j’ai trop souvent ruiné des draps et des culottes mais en général « je sens » quand elles arrivent. J’ai mal dans le bas du ventre la veille ce qui fait que je commence à mettre une protection le lendemain, en général ça coïncide à chaque fois. Même si il y en a de moins en moins d’accidents surprises, je devrais quand même peut-être être plus attentive parce que ça m’arrive bien souvent d’avoir encore des fausses frayeurs, qu’elles débarquent et dans des situation où je ne suis pas chez moi, sans rien sous la main pour y remédier.

Et 2e remarque, je n’ai jamais eu de règles douloureuses par le passé et maintenant oui de plus en plus et je ne sais pas pourquoi. Je ne suis pas du genre à prendre des médicaments facilement. Je suis un peu à la guerre comme à la guerre et attends que ça passe tout seul (rassurez-moi dites moi que je ne suis pas la seule). Mais maintenant je prends un Dafalgan au tout début des règles quand elles sont les plus abondantes parce que j’ai vraiment des crampes et la sensation d’avoir des travaux dans mon corps et qu’un marteau piqueur détruit mon endomètre à coup de pelle. Je ne sais absolument pas pourquoi j’ai ça maintenant ni depuis combien de temps (comme je vous l’ai dit je ne suis pas quelqu’un de très attentive, assidue et organisée en tout cas à ce niveau là) et n’ai pas encore pris le temps de regarder, observer, analyser d’où ces douleurs pourraient venir. Je soupçonne l’endométriose mais je dois plus me renseigner à ce sujet, je trouve cela tout de même étrange d’avoir ça que maintenant et pas avant.

Bref en 16 ans de règles (OMG déjà) j’ai eu l’occasion de tester je crois toutes les protections périodiques possibles et voulais faire un peu un tableau comparatif de mes préférences, mon expérience avec chacune d’entre elles (en précisant que c’est mon expérience et qu’un type de protection qui me convient ne vous conviendra pas forcément systématiquement et inversement). Chacun vit ses règles différemment, une personne va privilégier l’aspect écologique, une autre l’aspect pratique, une autre le côté confort. Le but finalement, c’est d’arriver à cocher un maximum de cases, que chacun trouve son bonheur et vive ses règles de la meilleure des manières possibles.

Les culottes de règles: Ce sont des culottes qui ont une protection directement intégrée dans le fond de culotte pour absorber les règles. Je teste pour le moment celles de chez Blooming Rocks et je sens qu’elles vont devenir mes grandes amies. Elles ont mis au point une technologie pour pouvoir absorber tout en gardant nos fesses au sec. Elles appellent ça le coeur tech qui se compose comme suit:

Haa les culottes de règles, je suis au stade d’apprendre à faire leur connaissance. Elles sont supers sympa, douces et confortables, on se sent vraiment à l’aise avec elles. Je sens qu’une histoire d’amour naît entre elles et moi. Tout simplement parce qu’elles checkent toutes les cases : écologie – pratique – confort – meilleur pour la santé de notre minou. Elles sont fabriquées en France, Le coeur tech est fabriqué dans 2 usines française et la culotte est ensuite assemblée en zone Euromed. Elles ne génèrent pas de déchets, elles sont lavables en machine ou à la main (perso je fait à la main, ça se lave très facilement) et la matière de la culotte sèche relativement vite ce qui fait que si on en a 2 c’est assez facile à alterner une pour la journée une pour la nuit puisque celles-ci se changent toutes les 12h. J’en porte une la journée le soir je change et lave celle du jour que je fais sécher la nuit et elle est prête pour le lendemain. C’est discret, je n’ai pas cette sensation de porter un Pampers qui se verrai à travers mon legging de sport comme ou peur que ça se barre au moindre mouvement j’ai avec une serviette classique. Et en même temps c’est hyper confo, on se sent en sécurité avec elles ! Moi qui adore me sentir vraiment protégée et maintenue de tous les côtés je le suis avec cette culotte surtout que j’ai pris le modèle taille haute, ça a un côté réconfortant.

Il existe différents modèles évidemment si vous n’êtes pas team culotte taille haute, elles existent avec dentelle, échancrée pour que vous puissiez continuer à vous sentir sexy même pendant vos règles. Il existe même des culottes spécialement pour les jeunes adolescentes (de 10 à 14 ans).

Elles sont exempt de tous produits chimiques ou toxiques et respectent votre petit temple intime. Et la raison pour laquelle elle détrône la cup pour prendre la place number 1 dans le top 3 c’est parce que elles ne nécessitent pas de s‘insérer quelque chose à l’intérieur. En effet, à la longue, bien que j’adore la cup pour toutes les raisons que je vous explique plus bas, c’est parfois « fatiguant » ou alors j’en ai simplement marre de devoir m’insérer un truc dans le vagin (j’ai l’air un peu con quand je dis ça non haha). Faut l’écraser en U pour qu’elle puisse rentrer bien se placer, puis t’a le petit claquement quand elle prend sa place dans la muqueuse à l’intérieur puis quand faut l’enlever faut tirer enlever l’effet ventouse, t’en a plein les doigts. Bref, ici, il suffit de l’enfiler et hop t’es ready. Elles ne demandent pas autant de temps et d’énergie à mettre ou à enlever que la cup. Sorry ma cup je t’aime quand même tkt … mais je te trompe (un peu) avec la culotte de règle ma nouvelle amoureuse. Au final je entre les deux mon coeur balance vu que j’utilise les deux en même temps. En effet, comme j’ai des règles très abondantes les 1 à 2 premiers jours (quand je dis très c’est très), ça a transpercé la culotte pour ma part après 10h. Donc ce que je fais c’est que je porte la culotte de règle + la cup pour les 2 premiers jours et finis les derniers jours avec la culotte seule qui suffit alors amplement. Ou alors j’utilise uniquement la culotte mais je la change toutes les 8 heures pour être certaine et j’en ai 2 autres du coup dans mon sac à main prête à dégainer n’importe quand et je garde le petit sachet réutilisable d’emballage pour mettre l’usagée dedans jusqu’à ce que je rentre à la maison pour la laver.

Les culottes sont en coton et brevetées: coton ou polyamide selon le modèle (la Clara est en polyamide). Les informations sont notamment disponibles dans la FAQ/Composition des culottes (les informations sont plus détaillées sur le site) https://blooming.rocks/pages/faq.
Les modèles Laura & Clara sont disponibles en France chez Monoprix et Auchan, vous trouverez la liste des magasins revendeurs ici ;https://blooming.rocks/pages/les-culottes-menstruelles-blooming-magasins-monoprix-auchan

J’ai pris le modèle Clara en rouge et noir dans ma taille habituelle (48). Une culotte coûte entre 26 et 30€. La mienne coûte exactement 29,85€ et vous avez -20% sur le site www.blooming.rocks.com avec le code BLUEREVOLUTION (sauf modèles Laura & Emma en noir). La livraison est gratuite si vous en prenez deux ce que je conseille de toute façon pour pouvoir alterner facilement 😉

La cup menstruelle, c’est une petite coupole en forme d’entonnoir en silicone destinée à se positionner dans le vagin pour recueillir le sang des règles. Elles existent sous plusieurs formes et couleurs différentes, on la trouve en S, M, L ou même XL selon les flux. Elle coûte entre 23 et 26€ selon les marques et peut se garder plusieurs années. Elle peut rester en place jusqu’à 12 heures avant d’être vidée. Elle se place toute seule naturellement en s’adaptant à la forme de votre vagin.  Elle possède une tige des petites billes à l’extrémité pour pouvoir facilement la retirer. 

La cup, c’est ma grande copine ! Elle a révolutionné le monde des règles il y a déjà quelques années. J’étais une des première à l’acheter et j’ai convaincu toute la famille qui s’y est mis aussi. Je crois que ça dois faire déjà 7 ans que je l’ai testé et adoptée. Elle a révolutionné mon rapport aux règles et je suis toujours une fervente adepte aujourd’hui. 

Je l’ai tout de suite adoré déjà parce que c’est plus écologique. Une cup peut durer jusqu’à 10 ans (enfin si elle tient jusque là perso les miennes sont foutues après 1 an ou 2 à force d’être stérilisée je me rappelle aussi une fois que j’ai stériliser trop longtemps dans la casserole et que j’ai retrouvé en miette) mais c’est toujours mieux que les protections classiques. Il suffit de la stériliser avec une casserole d’eau bouillante avant et à la fin de chaque cycle et de la préserver dans une petite boite ou pochette. Ensuite c’est moins cher. Un paquet de serviettes coûte +- 5€ pensez combien de fois vous en achetez par an et vous aurez vite fait le calcul. 

Alors c’est mon avis personnel et certaines ne sont pas d’accord mais je trouve la cup plus hygiénique. Je me rappelle au tout début que j’ai montré ça à mes copines elles étaient toutes dégoûtées à l’idée de devoir reverser et voir leur sang dans les toilettes ou dans la douche. Moi pourtant je trouve ça déjà plus confortable, elle s’adapte à la forme de votre vagin. Pas besoin de la pousser bien loin comme un tampon, elle se place toute seule d’elle-même à l’intérieur. Je ne sens rien, aucune gêne quand je la porte, j’en oublie même que j’ai mes règles et ça c’est génial. Je vais à la piscine fais de de l’escalade, du vélo avec, du sport, du trampoline sans jamais penser à si je vais avoir une fuite, ma protection se barre en couille ou que sais-je. Elle tient la route et reste en place grâce à l’effet ventouse quoi qu’il arrive. Elle doit se vider toutes les 12 heures ce qui concorde bien avec mon emploi du temps: je la vide sous la douche le matin et le soir quand je me lave, c’est plus pratique que de faire ça aux toilettes où tu dois bien faire attention de ne pas en foutre partout (une fois la mienne est tombée dans les toilettes, j’ai dû aller la repiocher à la main, on adoooooore :D) et puis dans les bars on adore quand les éviers ne sont pas directement dans la toilette et que tu dois sortir te laver les mains ensanglantées discretos haha. 

C’est aussi la protection que je porte si jamais je dois dormir avec quelqu’un (amis ou partenaire) pendant que j’ai mes règles. Déjà parce que le silicone coupe les odeurs et les empêchent d’être au contact de l’air et donc de sentir. Ensuite parce que si jamais vous voulez fricoter un peu avec votre conjoint(e) même pendant vos règles, il est possible de se faire plaisir en étant un peu inventif sans en avoir partout. Si vous êtes à l’aise avec les rapports sexuels pendant les règles c’est okay mais si pas la cup permet d’avoir son clitoris au propre par exemple ou de jouer à frotti frotta sans avoir une vieille serviette qui bouge dans tous les sens So pas glamour (me jugez pas on l’a toutes fait le pic de libido pendant les règles on connaît hein) 😛 

Alors moi c’est une de mes solutions parfaites mais je sais qu’elle ne convient pas à tout le monde. Je connais des personnes atteintes de vaginisme ou pas qui n’ont jamais réussi à rentrer la cup à l’intérieur malgré le fait d’avoir essayé plusieurs tailles. D’autres qui n’arrivent vraiment pas à supporter la vue du sang recueilli dans la coupe. 

Je tiens quand même à préciser que la cup est complètement compatible avec le stérilet. Je sais que certaines ont peur que la l’effet ventouse aspire le stérilet mais ce n’est pas possible celui-ci se trouve bien plus haut 🙂 Et on ne sonne pas aux portiques des avions non plus haha. La ventouse n’explose pas non plus avec la pression de l’air en avion (une fois j’ai flippé  en pensant à ça mais non haha). 

Voici dans l’ordre de mes préférences toutes les sortes de protections que j’ai testées et qui existent ? A ma connaissance je ne connais pas d’autres moyens de protections hygiéniques mais si j’en oublie faites-le moi savoir. 

Les serviettes hygiéniques. C’est la première protection que j’ai porté pendant très loooooongtemps. Elles existent sous plein de formes différentes, pour culottes, pour string (jamais compris qui arrive à ne pas avoir de fuite avec un string pendant ses règles que celle qui y arrive m’explique haha), plus grande pour les nuits, plus courtes pour la journée, plus absorbantes pour les flux abondants etc

Pour ma part je ne supporte plus les serviettes traditionnelles classiques qu’on trouve en grandes surfaces. En effet, c’est bien connu maintenant qu’elles contiennent tout de sorte de produits chimiques et toxiques qui attaquent votre flore vaginale. Les rares fois où j’en remets parce que je n’ai rien d’autres sous la main, j’ai des irritations garanties et parfois même une cystite le jour même.  Pas toutes les serviettes mais certaines ont l’art de m’agacer car elles ont le don de s’emberlificoter autour de ta culotte et de te rentrer dans les fesses. Fuites assurées.  

Alors je garde la solution serviettes mais avec des serviettes écologiques et bios qu’on trouve dans n’importe quel rayon ou magasin bio qui ne comporte aucun ingrédient chimique et laisse mon minou vivre sa vie en paix 🙂 Ce type de serviette est un + niveau écologique également car elles se recyclent et se bio-dégrade plus facilement qu’une autre. Oui parce que j’en ai pas encore parlé mais pensez à la quantité de déchet périodiques que génère une femme au cours de sa vie et à l’impact écologique que ça représente pour la planète. Pour vous donner une petite idée une femme jette en moyenne à la poubelle, et dans sa vie, entre 100 et 150 kg de serviettes, tampons et applicateurs. 

En général je fais combo serviette + cup pendant les 2 premiers jours abondants pour être sûre que si j’ai une fuite avec la cup, j’ai une protection bis pour rattraper le coup 😉 

Les serviettes lavables sont comme des serviettes hygiéniques classiques mais en plus écologiques. C’est à dire qu’elles ne font pas directement partie de la culotte contrairement aux culottes de règles et se fixe donc sur la culotte à l’aide de clips. Elles sont généralement en coton bio et se lave à la main ou en machine. Elles se changent toutes les 12h à voir avec votre flux évidemment. J’ai pas trop de commentaire à faire sur ce type de protection périodique. C’est ni ma grande copine, ni ma pire ennemie. Disons qu’elles me sont plutôt indifférentes. Elles sont efficaces, ça fonctionne, mais je ne trouve pas ça très confortable encore moins pour faire du sport ou n’importe quelle activités qui demande du mouvement car ça bouge un peu. Pour moi c’est ok si je reste à la maison ou une simple journée au bureau. Ni pour ni contre, rien de révolutionnaire, c’est des serviettes quoi :p

Alors les tampoooooons avec ou sans applicateur. Moi j’ai toujours privilégier sans parce que plastique en moins et donc plus écologique mais je sais que les adolescentes qui apprivoisent leur corps ne sont pas forcément tout de suite à l’aise avec le fait de s’insérer quelque chose à l’intérieur de soi donc je peux comprendre que ça peut aider d’en avoir un. 

Idem, il existe des tampons de toutes les tailles, pour tout de sorte de flux différents. A changer toutes les 4h ou toutes les 6h. Petit, grand et de nouveau les traditionnels qu’on trouve en grandes surfaces bourrés de produits chimiques et toxiques et que votre flore absorbe directement ou des plus écologiques en coton certifié bio, plus respectueux de l’environnement et de votre minou également. 

Les tampons et moi, on a jamais vraiment été très copains. Je n’ai jamais aimez ça. D’abord la phobie de la ficelle qui dépasse en cours de natation à l’école en secondaire. Ensuite, c’est cher mais bon ça les serviettes aussi. Mais surtout, je ne sais pas vous mais moi la matière tissus m’irrite et me fait mal (rien que d’imaginer ça me crispe). J’ai l’impression d’avoir le minou tout sec à cause de lui qui aspire tout à l’intérieur pour finir avec un truc énorme tout gonflé et galère à enlever. En plus de ça je crois que je n’ai jamais réussi à les positionner correctement ce qui fait que j’ai souvent eu des lèvres irritées, gonflées à cause de celui-ci qui ressortait ou se mettait pas bien. 

Bref j’en ai quelques uns bios en cas que ou pour dépanner les copines mais c’est très rare que j’en mette. 

C’est de nouveau que mon avis personnel et je suis sûre que cette solution convient très bien à d’autres personnes 🙂 

C’est la seule chose que je n’ai pas testée de manière assidue. Les rares fois où je l’ai testé ben c’est finalement quand mes règles ont débarqués à l’improviste et que je n’avais rien sous la main. Alors le flux instinctif, c’est le fait de ne pas porter de protection hygiénique. Alors, le psychologique prends le dessus et fait en sorte que tu contractes ton vagin de sorte à garder un maximum le sang vaginal à l’intérieur des muqueuses. Une fois aux toilettes, vous relâchez votre vulve et le sang s’écoule directement dans les WC. Je ne sais pas quelles wonder woman arrivent à faire ça mais si il y en a une qui me lit qu’elle me le dise ça m’intéresse d’avoir son témoignage. Apparemment certaines arrivent à garder en elle leurs règles durant une journée complète. C’est de la magie faut qu’on m’explique 😀 Malheureusement avec mes règles très abondantes, je ne me sentirai vraiment pas à l’aise avec cette formule mais ça doit être vraiment la vie parce que de 1. ça muscle ton périnée et de 2. c’est la solution la moins chère 0€ et la plus écologique

Et toi c’est quoi ta routine niveau règle, contraception ? C’est quoi ton top 3 des best protections ? Dit moi tout 😀 

J’espère que cet article vous aura plu. Une vidéo en lien avec l’article se trouve en IGTV sur Instagram. Bisous sur ton minou poilu et à bientôt ma peuce <3 

* Partenariat rémunéré avec Blooming Rocks

{« source_sid »: »91A2BDE3-C220-45FC-8B71-3A3751A21090_1589709522424″, »subsource »: »done_button », »uid »: »91A2BDE3-C220-45FC-8B71-3A3751A21090_1589709522216″, »source »: »editor », »origin »: »gallery »}

You Might Also Like

Leave a Reply

venenatis risus. libero accumsan adipiscing non ultricies id, mattis eget porta. Praesent