// FASHION, BEAUTY & TRAVEL // CURVY-PLUS SIZE BLOGGER & MODEL // SELF CONFIDENCE & BODYPOSITIVE //

Self Love Club

Salut ma peuuce ! Oui je sais ça fait un petit bail que je n’ai pas recroisé le petit bout de ton nez par ici et je m’en excuse. J’ai décidé que désormais je serai active sur le blog et je créerai du contenu quand je me sentais inspirée et non plus parce que je me sentais obligée de le faire. Et hier si tu m’as suivi sur les réseaux sociaux, j’ai passé une journée de vraie princesse, une journée magique. Je me suis mariée … ou presque. Non en fait j’ai juste été modèle pour une collection de robes de mariée plus size. Oui parce qu’on y pense pas suffisamment mais en fait n’importe quelle femme de n’importe quelle taille a le droit d’être la plus belle et a le droit de porter la robe de ses rêves à l’occasion du plus beau jour de sa vie. Ça j’en suis persuadée et c’est pour le prouver que je me suis prêtée au jeu et ça a été un réel plaisir pour moi. J’ai été honorée de porter de si belles robes, de si beaux tissus. J’ai été très émue de rencontrer de si belles personnes, des personnes touchantes qui incarnent des valeurs qui me ressemblent et je pense qu’on a tous adoré travailler ensemble. Il y avait énormément de positive vibes durant cette journée et je pense que ça se ressent sur les photos. Les robes de la marque Beben’s Closet sont disponibles de la taille 34 jusqu’au 52 et en vente dans la boutique Love Sweet Etc aux Sablons à Bruxelles. Moi je sais d’office que je choisirai ma robe chez elle. La créatrice est talentueuse au possible, adorable et ses robes sont vraiment différentes des robes traditionnelles. Ses robes sont faites pour des femmes non conventionnelles un peu comme moi 🙂 Mais là n’est pas le sujet de l’article, j’avais envie de vous écrire un petit billet d’humeur sur justement les aléas de la vie de célibataire ou de la vie « en couple ».

Enfant de divorcés, je me suis toujours dit que je ne me marierai jamais et mes déboires amoureux ont renforcé mon opinion. Puis cette journée fabuleuse est passée et bon dans mes rêves les plus inavoués, une magnifique journée dans une robe blanche, je ne dis quand-même pas non. Puis je crois qu’au fond de moi je crois encore toujours (un peu) en l’amour. Ou du moins j’aimerais y croire. Cet article sera de nouveau à mon avis, une grosse tartine un peu farfelue. Je ne veux absolument pas juger qui que ce soit dans cet article: chacun vit la vie qu’il mène et c’est très bien. J’avais juste envie de parler de choses qui me font sourire quand je vois certaines personnes qui considèrent le couple comme une prison et d’autres qui sont incapables de rester seuls plus d’une semaine ou d’autres qui restent seuls comme moi par peur de l’attachement et de souffrir (ce ne sont que des hypothèses).

Moi, je pense qu’on peut se le dire, je remplis entièrement tous les clichés et les critères de la célibataire endurcie qui picole seule chez elle le vendredi soir avec un pot de glace « Ben & Jerries » sur « All by myself » de Céline Dion sauf qu’à la place d’écrire à mon journal, j’écris un blog. Et vous savez quoi ? ça me va très bien !

Je suis célibataire depuis 5 ans. Des histoires à droite à gauche, mais rien de bien important. Ou en tout cas rien qui ne m’a semblé stable et sain. Mais je vous rassure ça n’a pas toujours été le cas. J’ai également été en couple pendant un quinquenat et c’est pour ça qu’après 5 ans de couple (de mes 15 à mes 20 ans) et 5 ans de célibat (de mes 20 à 25 ans). Je me dis que faire un petit bilan, ça serait pas mal et puis qui c’est, peut-être que vous vous retrouverez dans ce que je dis. En revanche, je vais vous décevoir mais si vous attendez de moi des détails de ma vie, de mon intimité, c’est loupé, vous pouvez passer votre chemin. Je ne raconte que mon opinion et mon évolution de celle-ci en fonction de mes expériences mais je reste comme toujours, relativement objective et neutre dans le but juste de conseiller, partager une idée, des valeurs, mes pensées du moment.

Je n’ai pas envie de dire que je préfère être célibataire qu’en couple. Ce serait quand même un peu tristounet. Mais quand j’y réfléchis bien, le célibat est quand même la meilleure période de ma vie. Je n’ai jamais été aussi heureuse, je ne me suis jamais sentie aussi libre, indépendante et épanouie depuis que je ne compte que sur moi-même. Est-ce que c’est parce que j’ai été en couple trop jeune ? Je ne sais pas mais depuis que je suis seule, je me découvre chaque jour, je m’apprécie davantage chaque jour, je m’émancipe et je deviens une meilleure personne et ça, ça n’a pas de prix. Peut-être que je peux connaître ça en couple, j’aimerais bien mais je ne l’ai jamais vécu. Attention pendant ces 5 années de couple, j’ai été très heureuse, on se tirait l’un l’autre vers le haut, cette relation m’a fait énormément grandir et était très enrichissante. Mais chaque fois que j’ai été « en couple », je remarque malgré tout que je m’écrase, que je m’efface pour plaire à l’autre, pour être la meilleure dans ceci, la plus belle dans cela afin de devenir indispensable pour l’autre pour qu’il ne m’abandonne pas. Toujours être la meilleure version de moi-même, changer de style, faire des efforts pour être reconnue par l’autre. C’est très fatigant et usant. Je ne dis pas que je suis quelqu’un d’autre quand je suis en relation avec quelqu’un, mais je m’abandonne un peu au profit du bonheur et du bien-être de mon bien-aimé et je fais plus attention à lui et à ses besoins plutôt qu’aux miens.

Alors que quand je ne suis pas in relationship with someone, je me consacre totalement à mes projets, j’avance et je chemine à 100 à l’heure. Je bouge partout, je fais ma vie quand je veux, sans concessions. Juste moi, ma vie et bon sang de bonsoir que ça fait du bien.

Voir tes amis, te consacrer à ta carrière et tes projets, partir en vacances avec tes copines, pouvoir rentrer à l’heure que tu veux sans te justifier. Aller te chercher un paquet de chips pour regarder Netflix je ne sais combien d’heures quand tu fais une insomnie et puis pouvoir prendre toute la place du lit et toute la couette.

Et pourtant je trouve qu’on devrait pouvoir arriver au même résultat quand on est en couple. Je ne veux pas considérer le couple comme une prison ou comme quelque chose qui m’enferme et m’empêche de m’émanciper. Je suis très exigeante et peut-être est-ce pour cela que je reste célibataire. Parce que plus j’avance dans la vie, plus j’évolue, plus je sais ce que je vaux et ce que je veux. En plus des critères que je veux retrouver chez ma future moitié (ouverture d’esprit, drôle, cultivé, et j’en passe…), je sais ce que j’attends d’une relation.  Peu importe la vitesse à laquelle la relation avance, que les sentiments arrivent après 10 mois ou que ce soit le coup de foudre tout de suite, une relation entre deux personnes pour moi se doit d’être épanouissante, enrichissante et ce pour les deux personnes. Elle ne doit pas être vécue comme un fardeau. Et la définition d’une relation saine est différente et relative à propre à chacun.

Cependant, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer certains détails chez les couples de mon entourage que moi je ne supporterais pas et qui par conséquent me renforce dans mon célibat. Par exemple, il est hors de question et impensable toujours selon moi que mon conjoint regarde mon téléphone, mon Facebook ou ait un quelconque accès dans ma vie privée et il en va de même pour moi. Le respect de la vie privée de l’autre et par conséquent, la confiance qu’on lui porte est primordial. Je ne suis d’ailleurs pas une fille jalouse. La jalousie fat souffrir les deux personnes concernées. Et je vous dis tout ça alors que oui évidemment, j’ai eu des déceptions amoureuses, oui évidemment j’ai déjà été trompée.

D’ailleurs je considère que c’est normal d’avoir envie de quelqu’un d’autre par moments. C’est humain, on est programmé pour désirer ce qu’on n’a pas et il n’y a aucune honte à avoir là-dessus. Mais on a un cerveau pour pouvoir discerner l’envie, le désir et l’amour qu’on porte envers l’autre. Et c’est à ce moment-là aussi que la communication est ultra importante. Un mec m’a dit une fois qu’une relation c’est la règle des 4 C et il a raison: Confiance, Communication, Complicité et le Cul ! Je préfère que mon mec me dise honnêtement qu’il désire quelqu’un d’autre plutôt que de me trahir dans mon dos. C’est ça pour moi qui est abominable, ce n’est pas l’acte sexuel, le baiser avec une autre personne mais la trahison et le fait d’avoir rompu la confiance que je portai en lui. C’est pas pour cette raison que je suis pour le libertinage et les couples libres, je ne me sens pas capable de vivre ce genre d’expérience là tout de suite mais je ne pense pas sincèrement que l’humain est fait pour rester avec la même personne toute sa vie ni qu’on a une seule âme soeur sur terre.

Alors peut-être qu’un jour je serai bouleversée, que quelqu’un sera assez génial pour me faire changer complètement d’avis et me faire changer mes habitudes. Peut-être que quelqu’un sera aussi fou que moi que pour arriver à m’aimer en respectant mon parcours, mon besoin d’indépendance et de liberté. Peut-être qu’il partagera la même vision du couple que moi. Mais il est clair que cette personne, je l’aurai choisi lui pour ce qu’il est, pour ses valeurs, pour ses qualités et ses défauts et pas par dépendance affective. Et je suis super heureuse d’être heureuse d’être célibataire quand je vois certains qui le vivent si mal. Le célibat n’est pas un échec loin de là.  C’est certain que je me remets souvent en question. Qu’est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi personne ne veut de moi ? C’est si difficile de m’aimer ? Mais je ne pense pas qu’il faut le prendre comme ça. Je ne pense pas non plus aux « un de perdu, 10 de retrouvés » et je ne crois pas non plus au « c’est que c’était pas le bon ». Je crois simplement qu’il n’y a pas d’hasard et que tout arrive au bon endroit au bon moment et que tu peux tirer une leçon positive de chaque épreuves que tu vis. Je ressors de chaque relation en sachant chaque fois un peu plus ce que je veux, ce que je ne veux pas et en ayant appris davantage sur moi-même. Il fut un temps où je me sentais très seule, rejetée, trahie et j’avais le sentiment de ne pas être aimable. Tous ces sentiments négatifs je les ai transformé en force, en énergie positive pour créer mon univers, pour créer mes projets à moi qui me font plaisir et je ne suis plus déçue depuis que je n’attends plus rien de l’autre. Je suis tellement fière et je crois que je le peux de voir où j’arrive quand je regarde d’où je viens et il n’y a pas plus grande fierté de voir que vous avez atteint vos rêves par vous-même et pas grâce à quelqu’un d’autre. Mon seul regret et la seule chose qui me manque est de ne pas pouvoir partager tout ce que je vis et tout ce qui m’arrive de bien avec quelqu’un qui m’aime et qui est heureux pour moi. Mais je le partage avec vous ma communauté et ça compense laaaargement. Vous me donnez tellement d’amour au quotidien. C’est beaucoup trop pour moi seule.

Je suis jeune, j’ai toute la vie devant moi, je n’attends rien de l’avenir et de l’amour. Ça viendra quand ça viendra: s’il vient à moi je l’accueillerai au moment opportun. Je ne veux pas aller trop vite, reproduire le divorce de mes parents. Je ne veux pas être trompée ou abandonnée. Alors peut-être que le célibat et la solitude est le prix à payer.  Suis-je vraiment seule par choix ? Ou par facilité de peur de me risquer ?

Voilà un peu toutes les question qui me traversent. Et qui resteront probablement sans réponse un moment. En attendant, je suis bien plus moi-même quand je suis célibataire et toi futur grand amour tu devras être sacrément génial pour changer ça. (Je ne te fous pas la pression non du tout !). Et si tu es dans la même situation que moi, n’aie pas peur. Ta personne qui te voudra ne sera pas effrayé de tous les obstacles à surmonter, t’acceptera telle que tu es avec tous tes défauts et n’aura pas peur d’attendre dans cette société de consommation rapide. Et si il n’est pas capable de faire ça, ne te brade pas.  L’amour est difficile au démarrage, il est surprenant. Et l’amour n’est peut-être pas ce que tu idéalises de lui ou ce que tu t’imagines dans ta tête. L’amour peut être polygame, l’amour peut être asexué, homosexuel, il est universel, l’amour peut être celui que tu portes en une croyance, une cause ou une valeur et pour l’instant, pour moi, celui que je choisis est le SELF LOVE CLUB.

Et toi, de quel team es-tu ?  Te poses-tu des questions aussi ? Ton parcours et ton avis m’intéresse. N’hésites pas à réagir dans les commentaires pour en papoter ensemble.

Full love.

 

You Might Also Like

Leave a Reply

commodo felis sed nunc adipiscing amet,